Information sur la levée d’Entraves Energétiques

Certaines de ces entraves (magie, égrégore, malédiction, envoûtement etc…), nous les héritons de nos ancêtres qui n’ont pu se défaire eux-mêmes de leurs problématiques, d’autres nous les « recevons » pour diverses raisons (cela peut être ancien), voire à mon sens, nous pouvons en créer certaines dans notre vie.

Au-delà du nettoyage, je souligne dans ce travail l’importance de prendre conscience de notre force, de nos ressources, de notre intégrité…parfois nous n’en avons plus conscience, nous avons des peurs et laissons la porte ouverte à de telles problématiques.

Ce sujet ne devrait pas être tabou, car plus nous sommes conscient,  plus nous nous aimons, et moins nous sommes vulnérables, c’est ce qui m’apparait.

Je vois la sortie d’un monde duel où la peur prédomine…la reconnaissance de nos zones d’ombres, et le chemin de réunification, de compassion que chacun de nous peut entamer.

Ce qui peut vous alerter pour demander un soin :

-Des blocages de vie assez forts, dans tous domaines, et à répétition. Parfois des problématiques physiques. Sensation d’enfermement. Colères énormes, impression de ne plus être soi, changement de comportement important (etc) Bref écoutez votre intuition.

-Je réalise les soins toujours avec l’accord de la personne qui reçoit le soin. Une exception est possible: pour un proche qui ne peut manifestement faire la démarche lui-même car il peut être « plombé » et ne peut demander de l’aide. A ce moment vous pouvez demander pour un tiers. Si un soin est possible, c’est toujours en accord avec l’âme de la personne…

Voici une citation d’un Maître qui vous éclairera sur mon approche de ce sujet : « Se poser continuellement des questions sur les raisons de l’existence du mal ne peut que nous affaiblir ; et vouloir le supprimer est une entreprise vouée d’avance à l’échec. En hiver, contre la pluie, la neige, la tempête, le froid, que fait-on ? Est-ce qu’on sort de chez soi pour ordonner aux forces de la nature de s’apaiser ? Dans les contes, oui, il y a des choses comme ça, mais dans la vie courante on s’occupe de sa maison, on la consolide, on vérifie l’isolation, on installe un bon chauffage, et ça y est, on est tranquille. Eh bien, c’est ainsi que la sagesse nous dit d’agir avec le mal. Au lieu de lutter directement contre lui, il faut s’occuper seulement de devenir plus résistant, afin de mieux comprendre et d’agir mieux. Ainsi, un mal qui dans d’autres circonstances nous aurait terrassé, contribue au contraire à nous renforcer, nous ennoblir et améliorer notre santé. »
Omraam Mikhaël Aïvanhov

Si cela est nécessaire, ce travail est inclus dans la séance d’équilibrage bioénergétique